Les Techniques céramiques

Terres de Provence - Association Régionale de Potiers et Céramistes professionnels

La surface

Technique :

Les traitements de surface d’une œuvre en argile sont de deux ordres :
Pratiques :
quand il s’agit de rendre étanche un tesson poreux, par l’émaillage.
Esthétiques :
quand il s’agit d’agrémenter la surface d’une pièce au au niveau de la matière : grattage, sgraphitage, polissage...

Au niveau de la couleur et de la lumière :
vernis, couverte transparente ou opaque, émail blanc ou coloré, décor de “petit feu”...

Glaçure :

Une glaçure est un revêtement vitreux. Elle se différencie selon la technique, voir la température de cuisson employée. Suivant les régions et les techniques on l’appellera glaçure, vernis, émail ou couverte.

Polissage :

Le polissage de la poterie crue raffermie avec un objet dur (pierre, corne, os, cuir) tasse les fines particules de l’argile, ce qui obture partiellement les pores superficielles et produit une certaine imperméabilisation. Ce frottement réoriente aussi les particules, ce qui donne un effet de brillance de surface.

Engobage :

L’engobage consiste à recouvrir une pièce crue raffermie d’un engobe (=barbotine) blanc ou coloré aux oxydes métalliques, de façon à changer la couleur de base de la pièce.

Enfumage :

La cuisson de la poterie dans une atmosphère enfumée amène une obturation des pores des parois par de fines particules de carbone, d’où imperméabilisation partielle. Si la surface crue a été polie préalablement, elle prendra après cuisson un aspect noir et brillant.

Les Techniques céramiques Terres de Provence

 

Les Techniques céramiques Terres de Provence

 

Les Techniques céramiques Terres de Provence