Les Techniques céramiques

Terres de Provence - Association Régionale de Potiers et Céramistes professionnels

La Porcelaine

La porcelaine se caractérise par un tesson dur, dense, vitrifié, d’une blancheur immaculée et translucide. Le kaolin, un alumino-silicate naturel très pur, est à la base de sa fabrication. Sa cuisson à lieu à une très haute température comprise entre 1250 et 1440°C.

Histoire :

La porcelaine est née en Chine, grâce à l’obstination quasi religieuse des Chinois qui désiraient plus que tout pouvoir fabriquer un matériau aussi noble que le jade. Les premières véritables porcelaines sont attestées en Chine avant la chute de la dynastie Han, soit avant 220 de notre ère.
La porcelaine fut introduite au Japon au dix-septième siècle par un potier coréen, Ri Sampei, qui fit la découverte de terre à porcelaine dans les montagnes, près d’Arita. Cette découverte fut à l’origine de grandes dynasties de porcelainiers encore en activité de nos jours, les Kakiemon figurant parmi les plus fameux.

La porcelaine en Europe :

La porcelaine chinoise et japonaise fit une entrée massive et triomphale en Europe au début du seizième siècle. Elle assura la prospérité des compagnies européennes d’importation et de ports extrême-orientaux, dont Imari, au Japon, qui donna son nom à un style de porcelaines japonaises alors que jamais on y fabriqua le moindre pot !

Elle alluma aussi un incendie de convoitises parmi les potiers européens qui auraient bien voulu encaisser une part de la manne générée par son commerce. Mais Chinois et Japonais gardaient jalousement le secret de sa fabrication et, en dépit de l’entreprise d’espionnage industriel orchestrée sous couvert d’évangélisation par les Jésuites, rien de concret ne parvint en Europe, si ce n’est des informations sur l’architecture des fours qui furent à l’origine des fours à grès du Cher et de l’Yonne, dits “fours chinois“.

L’Europe dut attendre 1709 pour qu’un alchimiste allemand, un peu escroc, un peu magicien, Jean-Frédéric Böttger, (re)découvre les secrets de sa fabrication. Cette découverte fut à l’origine de la première et de la plus fameuse manufacture de porcelaine européenne, Meissen, officiellement fondée le 23 janvier 1710 par l’électeur de Saxe.

Dans des conditions rocambolesques, le “secret“ gagna toute l’Europe et fut à l’origine de la fondation de manufactures prestigieuses, telles que Sèvres ou Copenhague.

Les Techniques céramiques Terres de Provence

 

Les Techniques céramiques Terres de Provence

 

Les Techniques céramiques Terres de Provence